3 documentaires (gratuits) pour comprendre et agir

J’adore les documentaires. Je trouve ça toujours passionnant et certains sont très beaux visuellement. J’aime ce format car il permet à la fois de s’évader et en même temps de réfléchir et d’en apprendre toujours plus sur des sujets qui éveillent notre curiosité. Quand j’étais en France, je ne regardais presque que Arte. Chaque semaine, la chaine propose sont lot de reportages et documentaires tous aussi passionnants les uns que les autres sur des sujets d’ordinaire laissé de côté par les autres médias. Je vous le dit, pour moi, Arte c’est juste la meilleure chaîne de télévision.

Je ne sais pas si vous êtes du genre à regarder des documentaires. Vous n’avez qu’à me le dire en commentaire tiens ! Peut-être que vous avez la vision de films chiants à mourir qui feraient somnoler un insomniaque. Ou peut-être que comme moi, vous êtes adeptes de ce genre de film ? Quoi qu’il en soit, aujourd’hui j’ai décidé de mettre les documentaires à l’honneur en vous proposant trois films documentaires à regarder en accès libre. Ces films, je les ai visionné il y a deux ou trois ans et ils m’ont fait adoré ce format. Chacun dans leur thématique, ils sont passionnant et ça serait dommage de ne pas les regarder. Certes ils ne sont pas tout récent, mais hé, le documentaire est intemporel 🙂

Alors si vous ne savez pas quoi faire ce week-end, je vous propose de prendre une heure ou deux pour en regarder au moins un. Faites vous chauffez de l’eau, installez-vous confortablement dans votre canapé avec du thé et des petits gâteaux (ou une corbeille de fruits, ça marche aussi) et laissez-vous transporter.

L’urgence de ralentir

documentaire l'urgence de ralentir« « Course suicidaire et inconsciente », selon Edgar Morin, l’accélération financière et technologique, déconnectée du rythme de l’homme, mène notre système à l’épuisement et vers des catastrophes tout à la fois écologiques, économiques et sociales. Mais alors que des algorithmes accentuent de manière exponentielle la spéculation financière hors de tout contrôle, aux quatre coins de la planète des citoyens refusent de se soumettre aux diktats de l’urgence et de l’immédiateté, pour redonner sens au temps. En Europe, aux États-Unis, en Amérique Latine ou encore en Inde, Philippe Borrel (Un monde sans humains ?) est allé à la découverte de ces initiatives, individuelles et collectives, qui proposent des alternatives basées sur d’autres paradigmes.

Reprendre le contrôle. Au Rajasthan, le Barefoot College fondé par Bunker Roy recrute des femmes de milieux ruraux pour les former à l’ingénierie solaire ; les villes de Romans-sur-Isère et de Bristol ont mis en place une monnaie locale pour résister à la toute-puissance des banques ; à Ithaca, au nord de New York, des coopératives font leur preuve pour relocaliser l’économie… À rebours du « train fou » du modèle dominant, ces alternatives citoyennes, qui rejoignent les analyses de philosophes, sociologues, économistes et scientifiques, pourraient bien être les pionnières du monde de demain. Autant de gestes qui remettent l’homme au cœur du système. »

L’urgence de ralentir est probablement le premier vrai documentaire qui m’a intéressé. Diffusé un soir sur Arte, j’avais été complètement absorbée par la thématique et le discours. Tellement, que j’avais envie que tout le monde le voit. Ce documentaire met des mots et des images sur la société de consommation et d’urgence dans laquelle nous vivons. Nous en voulons toujours plus et sommes pris dans ce tourbillon infernal de la consommation. À l’aide du discours de scientifiques et spécialistes du sujet, la première partie du documentaire vise à faire le point sur nos conditions de vie actuelle et sur ce qui nous a mené ici. Dans la deuxième partie, les scénaristes se sont attelés à nous faire prendre conscience des moyens et des opportunités qui se créent chaque jour pour ralentir la cadence et nous plonger dans la Transition. Au cours d’un voyage aux quatre coins du globe, on découvre des initiatives et des personnes inspirantes qui cherchent à rendre le monde meilleur.

Plus récemment, le film « Demain » de Mélanie Laurent reprend un peu ces thématiques. Néanmoins, je trouve l’Urgence de ralentir bien plus aboutit et pertinent. Peut-être parce que je l’ai vu avant ? Quoi qu’il en soit, même si Demain est un film qui défriche pas mal le terrain, je trouve que l’Urgence de ralentir rentre beaucoup plus dans les détails. Et ça, c’est bien.

Un documentaire à voir d’urgence ici :

La guerre des Graines

documentaire la guerre des graines

«Les graines sont le premier maillon de notre alimentation. Mais dans un avenir très proche, les agriculteurs n’auront peut-être plus le droit de ressemer leurs propres graines. En Europe, une loi tente de contrôler l’utilisation des semences agricoles. Derrière cette confiscation, 5 grands semenciers détiennent déjà la moitié du marché des graines. La résistance paysanne s’organise malicieusement dans les campagnes. De l’Inde à Bruxelles, en passant par la France et la Norvège, enquête sur la guerre des graines, qui menace plus d’un milliard d’agriculteurs et tous les habitants de la planète.»

C’est à l’université que j’ai eu l’occasion de voir ce super documentaire. Le réalisateur de la Guerre des Graines, Clément Montfort, était venu en personne nous parler de son film. Un moment d’échange passionnant. Le documentaire nous parle des graines et de l’agriculture. Il nous éclaire sur la façon dont Monsanto s’est accaparé le commerce de graines et quelle dictature il impose aux agriculteurs. C’est une thématique importante qui interroge le droit à la propriété et le commerce de la nature. Peut-on décider que ce que la nature nous donne naturellement est une marchandise comme une autre ? Dans la guerre des graines, on découvre la réalité des cultures en France (et dans le monde) et nous rencontrons des désobéissants qui se sont engagés, depuis longtemps, dans une guerre contre le géant de l’industrialisation. L’emprise de Monsanto est énorme et il est temps de faire quelque chose

Un documentaire à regarder ici :

Human

documentaire human« Human est un diptyque de récits et d’images de notre monde pour créer une immersion au plus profond de l’être humain. À travers les témoignages remplis d’amour, de bonheur, mais aussi de haine et de violence, Human nous confronte à l’Autre et nous renvoie à notre propre vie.  De la plus petite histoire du quotidien, jusqu’aux récits de vie les plus incroyables, ces rencontres poignantes et d’une sincérité rare, mettent en lumière ce que nous sommes, notre part la plus sombre mais aussi ce que nous avons de plus beau et de plus universel. La Terre, notre Terre, est sublimée au travers d’images aériennes inédites accompagnées de musique tel un opéra, qui témoignent de la beauté du monde et nous offrent des instants de respiration et d’introspection. Human est une œuvre engagée qui nous permet d’embrasser la condition humaine et de réfléchir au sens même de notre existence »

Le dernier film de Yann Arthus Bertrand, le célèbre photographe. J’ai été voir Human au cinéma, et j’ai été émerveillée. La puissance de l’image est telle qu’on ne peut qu’être bouleversé par les témoignages de ces personnes interviewés aux quatre coins du globe. Dans Human, il est question de l’humain. L’humain dans toute sa splendeur, oscillant entre le bien et le mal, qualités et défauts. Les thèmes sont divers, on aborde le racisme, l’écologie, l’amour, la violence, la justice, la haine, la différence et le bonheur. Yann Arthus Bertrand et son équipe traitent ces sujets universels de la façon la plus intime possible. Et ces récits émeuvent et alertent. Et puis, entre deux thèmes, les paysages et les scènes de vie, de communion et de partage prennent le relais, accompagnés de musiques qui nous prennent aux tripes. Human c’est une ôde à la vie, à l’humain et au voyage, sublimé par l’œil du photographe.

4h30 de reportage en 3 volumes :

Volume 1 : L’amour, les femmes, le travail et la pauvreté 

Volume 2 : Guerre, pardon, homosexualité, famille et vie après la mort

Volume 3 : Le Bonheur, l’immigration, le handicap, l’éducation, la corruption et le sens de la vie

 

Connaissiez-vous ces 3 documentaires ?
Avez-vous aussi des documentaires à me faire découvrir ? 

(on en parle en commentaire ! )

 




Pour rester informé.e de toutes les nouveautés sur Pineapple Storm, abonnez-vous au blog !



Hep ! On va pas se quitter comme ça ?! As-tu lu cet article dans lequel je me questionne sur l’Etat d’Urgence en France ? 

3 commentaires sur “3 documentaires (gratuits) pour comprendre et agir

  1. Rha, vraiment, ton blog est un des rares dont je ne regrette pas de m’être abonnée à la newsletter ! C’est vraiment plaisant de voir qu’il existe encore des blogueurs qui font de vrais articles, sur de vrais sujets, intéressants, instructifs et pas torchés en 10 lignes.
    Bref, tout ça pour dire merci pour tous tes articles et pour celui-ci, je le mets en favoris, tu m’as convaincue de voir ces 3 documentaires !

    C’est un genre que je me suis mise à vraiment apprécier alors que je le dénigrais plus jeune, pensant que c’était « chiant ». Je regarde régulièrements les reportages et docus de BBC World News, dont pas mal sont intéressants, pour m’occuper l’esprit au boulot ^^ (job alimentaire ennuyeux et répétitif, alors la télé me permet de m’évader pendant ce temps).
    Si tu parles anglais, les émissions « Our World » (sujets d’actu vus au niveau des citoyens du pays, en gros), « Witness » (témoignages de personnes qui ont vécu des moments qui ont marqué l’histoire), et dans un autre style « Click » (nouvelles technologies) me plaisent particulièrement. Après ils ont aussi de « vrais » documentaires (les 3 que j’ai cités sont plus des reportages) qui sont très intéressants et couvrent des sujets extrêmement variés (historiques, culturels, etc).

    Il y a aussi Planet Earth. C’est à nouveau par la BBC : une série documentaire qui montre le monde (paysages, animaux, plantes, etc) comme on ne le voit jamais (par le niveau de détail des images, ce qu’ils ont réussi à capturer, etc…). Je trouve ça absolument fascinant, magnifique, superbement filmé, et je trouve aussi le narrateur plaisant à écouter (en version anglaise, je n’ai pas essayé doublé).
    Dans la deuxième saison, chaque épisode finit par un making of qui te fait encore plus prendre conscience du challenge immense et du boulot de dingue que ça a du représenter.
    J’adore !

    1. Salut Anne ! Merci beaucoup pour ton commentaire qui me fait très plaisir 🙂 Vu que tu es inscrite à la newsletter, tu as pu lire cet article en VIP, je n’ai pas encore fait la promo sur les réseaux hihi. Je suis ravie d’apprendre que je t’ai donné envie de les regarder !
      Merci beaucoup pour tes suggestions, ma curiosité est piqué par Planet Earth, si j’y arrives, j’essaierais de regarder un épisode !

      Au plaisir de te revoir par ici,
      A bientôt !

  2. Hello Laure
    Comme Toi j’adore les docus ^^ J’ai vu tous les HUMAN (j’ai même failli pleurer ahah)
    Le dernier en date que j’ai particulièrement aimé c’est « Merci Patron » (j’ai trouvé ça révoltant et drôle à la fois).
    Sinon quand mon côté sombre refais surface, je regarde pas mal de docus sur des meurtres tristement célèbres.
    Merci pour les deux premiers de ta sélection que je ne connaissais pas 😉

Dites-nous ce que vous en pensez ! Participez à la discussion, n'ayez pas peur ;)