À propos

Je m’appelle Laure, à l’heure où j’écris ces lignes, j’ai 26 ans et je voyage à plein temps. C’est d’ailleurs pour cela que j’ai créé ce blog. Non pas pour y parler de mes voyages (pour ça il y a déjà On Part Quand) mais plutôt pour y exposer mes idées, mes opinions et mes avis, sur des sujets de société.

laure rédactrice et globetrotteuse

Mais pour qui elle se prend, Elle ?

Issue d’une famille somme toute modeste, j’ai eu une enfance et une adolescence aussi intéressante que la votre. Diplômée d’un bac +5 dans un domaine passionnant mais dans lequel l’on ne cesse de faire des coupes budgétaires, au sortir de mes études, j’ai préféré prendre mes clics, mes clacs et mon mec pour un VDI (voyage à durée indéterminée) plutôt que de chercher un CDI. Oui, je me suis payé ce rêve princier d’un tour du monde « sac au dos-auberge de jeunesses pourries-chaussures de rando qui puent ». Non, je ne pense pas à ma retraite. Non je n’ai pas honte. Et oui, je vous conseille de le faire aussi.

Ne cherchez pas, je n’ai pas de légitimité à parler de sujets sociétaux. Pas plus que n’importe quel quidam qui souhaite ouvrir un blog, juste pour le plaisir. Je n’ai ni un doctorat en science de l’Humanité, ni un background de passionnée en Sciences Economiques et Sociales. Désolée.

Ma seule légitimité c’est celle de vivre. Celle de vivre dans le même monde que vous et de me poser des questions dessus, comme beaucoup d’autres le font déjà.

Et depuis que je voyage, je peux vous dire que je m’en pose des questions ! Sur tout, sur la politique, la morale, l’environnement, le minimalisme, les modes, les constructions de notre société. Et par dessus tout, je m’interroge sur mon rôle dans cette société, j’essaye de prendre du recul, j’essaye de voir les choses sous un prisme différent. Et le voyage avec son lots de découvertes (belles ou moins belles) et d’expériences, attise ma curiosité et me pousse chaque jour à prendre du recul et à analyser la situation.  Mon cerveau est en ébullition et j’avais besoin de coucher tout ça sur papier.

Et comme je suis profondément narcissique ET que mon ego est certainement aussi sur-dimensionné que la majorité d’entres nous, j’ai décidé -plutôt que d’écrire calmement dans mon coin, sur un bon vieux fichier Word- de partager mes avis (dont tout le monde se fout certainement) sur un nouveau blog. À croire qu’exposer ma vie en voyage n’était pas suffisant, il fallait en plus que j’inflige à tout le monde mes humeurs et mes réflexions à deux balles.

Et quand tu seras rentrée de ton VDI, tu comptes faire quoi ?

Justement ! C’est une question que je me pose de plus en plus.

Après plus de 15 mois sur les routes, remarque, ça me parait normal. Je ne suis pas née avec une cuillère d’argent dans la bouche, et mon copain n’est pas Rotschild (:() Du coup, a fortiori, il va bien falloir que je retourne à ma vie de moldu et que je gagne ma croûte !
Dans ma tête plusieurs schéma se dessinent et tous me renvoient à la même idée : je veux garder ma liberté. Se pose ensuite la question de la passion (car je n’imagine aucun travail sans passion) et à celle-là je répond : j’aime écrire et j’aime jouer. Ma carrière de comédienne m’étant passée sous le nez depuis quelques années, j’opte donc, pour le statut de rédactrice indépendante. Le projet n’en ai qu’au stade foetal mais promis, je vous tiendrais au jus. Work in Progress comme on dit.

Ce blog, c’est donc un peu mon défouloir et ma salle d’entrainement. À travers l’écriture de mes articles, je compte aussi travailler mon style, ma plume, mon flow pour gagner en confiance en moi, notamment. Psychologie de comptoir, analyse politique infondée et critique de mes concitoyens seront donc de mise par ici. J’en appelle donc à votre sens critique et de l’humour, s’il vous plait. Ici, c’est mon nouveau chez moi, et chacun est libre de venir y faire un tour ou d’en partir en courant. Je reste néanmoins ouverte à vos remarques, questions et autres critiques…. tant qu’elles sont positives. Faut pas pousser mémé, j’ai pas envie de passer mon temps à pleurer. Merci.

À bon entendeur, bisous.

PS : Si le cœur vous en dit vous pouvez m’envoyer un mail ou commenter mes articles, hein. Ça me fera plaisir. Et si le voyage vous branche, vous pouvez aussi faire un tour du côté de On Part Quand.

Et si vous voulez en savoir encore plus sur moi, vous pouvez lire mon portrait sur Medium