Une fête pas si nationale

Aujourd’hui, je laisse la parole à ma copine Marie, autrice d’un blog de voyage que je vous conseille d’aller lire, tellement sa plume est drôle et fraîche. Jeune femme qui s’intéresse à bien plus de choses, je lui ai proposé de venir écrire ici tout ce qu’elle a envie de (vous) dire. Je suis certaine que vous apprécierez son ton, son esprit critique et son humour !

Quelques jours après le 14 juillet, Marie s’interroge sur cette fête nationale qu’elle ne trouve, décidément, pas très nationale. Ne serait-il pas temps de changer des choses ?


Comme chaque année, je n’ai pas regardé les militaires défiler sur les Champs Élysées.

Comme disait Brassens, « la musique qui marche au pas, cela ne me regarde pas », même quand c’est Daft Punk qui va au pas de l’oie.

Comme chaque année, je me suis posé cette question qui me taraude depuis des années : le 14 juillet, jour de la fête nationale du PAYS DES DROITS DE L’HOMME, pourquoi ne faisons-nous défiler que les militaires, ceux qui peuvent prendre une vie en appuyant sur un petit bouton ?

Pourquoi ne faisons-nous pas défiler ceux qui font la vie et la beauté de notre pays ?

Pourquoi ne faisons-nous pas défiler les « petites gens » ?

Nous sommes célèbres pour notre bien manger et notre bien vivre.

Pourquoi ne faisons-nous pas défiler les boulangers-pâtissiers qui se lèvent aux aurores chaque matin pour que nous ayons du pain chaud, des croissants et des chocolatines (#teamsudouest), des gâteaux sur nos tables d’anniversaire ou du réconfort quand nous sommes tristes ?

Pourquoi ne faisons-nous pas défiler les viticulteurs, qui chaque jour de l’année vont travailler dans le froid ou sous le cagnard pour que nous ayons les meilleurs vins du monde (en toute objectivité).

Pourquoi ne faisons-nous pas défiler les bouchers-charcutiers qui fabriquent le saucisson dont nous sommes tous nostalgiques quand nous restons longtemps à l’étranger ?

Pourquoi ne faisons-nous pas défiler les fromagers, qui ont un savoir-faire UNIQUE au MONDE ?

fête nationale
Photo by Alice Donovan Rouse on Unsplash

Pourquoi ne faisons-nous pas défiler les agriculteurs, qui entretiennent nos paysages si typiques et si beaux, qui cultivent les céréales, les fruits, les légumes qui nous permettent à tous de manger bien ?

Pourquoi ne faisons-nous pas défiler les enseignants ? Ils se lèvent chaque matin pendant quarante ans de leur vie pour enseigner à nos petits à lire, à écrire, à vivre ensemble dans le respect et à avoir confiance en eux !

Pourquoi ne faisons-nous pas défiler les médecins, les infirmières, les sages-femmes, les aides-soignantes, qui travaillent avec des horaires impossibles et qui, pourtant, nous rassurent et nous accompagnent lorsque nous sommes malades ?

Pourquoi ne faisons-nous pas défiler ces couturiers que le monde nous envie et qui créent chaque année « l’élégance à la fwançaise » par leur art ?

Pourquoi la nation ne rend-elle pas hommage aux femmes de ménage, aux caissières, aux caristes, aux livreurs, aux postiers qui permettent à notre monde de tourner rond tout au long de l’année ?!

Pourquoi faisons nous défiler la force au dépend de la vie et de la beauté ?

Ne serait-il pas temps de chercher là l’une des raisons qui font que de moins en moins de français se sentent concernés par notre nation ? L’une des raison qui explique les scores sans précédent du FN à toutes les élections ?

Parce que ça envoie quel message, au fond, tout cet étalage de force bien virile et bien militaire sur l’avenue qui est le symbole de notre pays et de sa capitale dans le monde entier ?

Ça envoie un message violent, et nous n’avons pas besoin de ça !

Ça envoie un message de colère et de haine, et nous n’avons pas besoin de ça !

Comment pouvons-nous espérer instaurer la paix dans le monde après ça ?

fête nationale france
Wikimedia Commons

Ne sommes-nous pas TOUS assez bien pour être Français le jour de la fête nationale ?

En faisant des recherches à base de « dis-moi, ô toi Google qui sait tout, pourquoi les militaires défilent le 14 juillet ? », je me suis rendu compte que je n’ai pas inventé l’eau chaude et que le sujet a déjà été abordé en 2011 (il y a six ans donc) par Eva Joly, qui était alors candidate à l’élection présidentielle. Dans un discours qui lui avait valu un énorme tollé général, de la part de la droite et de la gauche réunies, la candidate écologiste avait déclaré : « la France est l’une des rares démocratie à organiser un gigantesque défilé militaire le jour de sa fête nationale. Ce sont les dictatures qui, généralement, organisent ce genre de déploiement guerrier. […] Je rêve d’un défilé citoyen ».

FUN FACT : nous avons un point commun avec Kim Jong Un ! Yeah !

Et c’est vrai. J’ai découvert qu’historiquement, l’organisation d’un défilé le jour de la fête nationale date de Napoléon (plutôt pas un grand démocrate dans l’âme…), qui voulait réunifier la France après une bataille perdue par les Prussiens 10 ans plus tôt.

Et BIEN SÛR, ce grand pacifiste qu’était Napoléon voulait aussi montrer à ses voisins européens que son armée était forte, puissante et en état de riposter  le cas échéant. #quiquipisseleplusloin ?

Mais dis donc, en 2017, c’est SUPER comme symbole ! Les relations internationales n’ont-elles pas évolué ? Est-il toujours nécessaire de montrer à Angela Merkel « qui qu’a la plus grosse » ?

De plus, cette manifestation a un coût financier et écologique énorme !

 

Cette année, 3720 militaires ont défilé, ainsi que 241 chevaux, 211 véhicules terrestres, 69 avions et 29 hélicoptères[1]. Coût global : entre 3,5 et 4 millions d’euros (et je ne vous parle même pas des émissions de gaz à effet de serre … Bonjour le pays de la COP 21 !)

Avec cette somme, combien de personnes peut-on nourrir dans les programmes d’aide alimentaire ? Combien d’espaces vert peut-on planter en ville ? Combien de bourses d’étudiants on peut payer ?

Vous allez me répondre que certaines manifestations coûtent plus cher, comme la nuit des musées par exemple, et vous avez raison. Mais désolée, je n’arrive pas à mettre « démonstration de force militariste et excluante » et « Culture » sur un pied d’égalité

Alors si mes impôts peuvent participer un peu à la diffusion du « Beau », de l’Art, de la Science, qu’il en soit ainsi. Mais ça me troue le cul qu’ils soient utilisés pour promouvoir un modèle si dépassé de mon pays.

« Oui mais c’est traditionnel ». Certes. Mais il était aussi de tradition que les femmes n’aient pas le droit de porter de pantalon, et essayez un peu d’enlever son slim à une bloggeuse mode aujourd’hui et vous verrez…

Pour conclure, je laisse le dernier mot à Eva Joly :

« j’ai rêvé que nous remplacions ce défilé militaire par un défilé citoyen où nous verrions les enfants des écoles,  les étudiants, les séniors défiler dans le bonheur d’être ensemble et de fêter les valeurs qui nous réunissent ».

Et, pourquoi pas, se rendre compte, une fois l’an, qu’on est tous dans la même galère.

 

Cet article vous donne envie de réagir ? Laissez un petit commentaire juste en dessous !

 

Pour continuer la lecture :

 

[1] Source : http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2017/07/14/20002-20170714ARTFIG00016-defile-feux-d-artificecombien-coute-les-festivites-du14-juillet.php




Si vous souhaitez rester informé des dernières parutions de l’Ananas, abonnez-vous au blog et recevez, à chaque nouvelle publication, un petit mail vous en informant 🙂

Dites-nous ce que vous en pensez ! Participez à la discussion, n'ayez pas peur ;)